La cire pour bougies : comment la choisir et pourquoi

La cire est la matière première, l’élément essentiel nous permettant de fabriquer une bougie. Plusieurs typologies de cires sont présentes actuellement sur le marché. Nous pouvons, pour plus de simplicité, définir trois grandes familles de cires pour bougies : d’origine animale, minérale et végétale.

Cires d’origine animale :

  • Suif : utilisé autrefois, cette graisse d’origine animale était très répandue dans les classes moyennes pour son bas coût. Elle présentait un défaut de taille : s’agissant d’un produit dérivé de la graisse animale, son odeur était plutôt désagréable et difficile à masquer avec les parfums de l’époque. Le suif a été petit à petit remplacé par la paraffine.
  • Cire d’abeille, naturellement parfumée, cette cire occupe encore aujourd’hui peu de place dans le marché des bougies, à cause de son cout non négligeable.
  • Stéarine d’origine animale : encore aujourd’hui, en Chine principalement, la stéarine est fabriquée avec des produits d’origine animale. En Europe et aux Etats Unis, cet additif est plutôt produit avec de produits d’origine fossile ou végétale (cire de palme principalement).

Cires d’origine minérale :

  • Paraffine : découverte au XIX siècle, la paraffine a révolutionné le monde des bougies. Produit à bas cout, accessible à tous, inodore, incolore et facile à travailler.
  • Cires dérivées de la paraffine : cires microcristallines (additifs permettant de décliner la matière première en l’adaptant ainsi à différents procédés de fabrication), cires à effets, permettant d’obtenir des bougies craquelées,  marbrées etc. …

Cires d’origine végétale :

  • Cire de Soja : face à la demande croissante d’une matière première renouvelable, certains producteurs ont mis au point une cire produite à base de soja. Cette cire présente l’avantage d’être 100% naturelle et de ne pas produire de suie.
  • Cire de Palme : cire dérivée d’un type de palmier présent principalement en Amérique du sud.
  • D’autres cires végétales existent : Cire de Colza ou de Carnauba, elles sont encore peu rependues.

Quelques notions techniques concernant les cires pour bougies :

Lorsque l’on choisit une cire pour la fabrication de bougies, un élément important doit être pris en compte : le point de fusion.

Le point de fusion représente la température à laquelle la cire se liquéfie. Le point de fusion d’une cire déterminera la dureté de la bougie finie, ainsi que sa vitesse de combustion.

Plus le point de fusion est bas, plus la cire passera du stade solide au stade liquide à une température faible, la bougie finie brulera donc plus vite et sera souple.

La cire pour bougies, comment la choisir et pourquoi - Mondo BougiesPlus le point de fusion est haut, plus la bougie sera dure et brulera lentement.

Une cire avec un faible point de fusion sera donc parfaitement adaptée à la fabrication de bougies coulées dans des contenants, verres, ou boites. En effets la souplesse de la cire avec un faible point de fusion, permettra à la bougie de bien adhérer aux parois du contenant utilisé. Pour la fabrication de bougies moulées, piliers etc., choisissez plutôt une cire avec un point de fusion moyen ou élevé, ceci vous permettra de créer des bougies bien droites, qui bruleront lentement.

Voici donc en détail :

  • Cire avec point de fusion faible (entre 51 et 54° Celsius) : parfaite pour bougies coulées dans de contenants.
  • Cire avec point de fusion moyen (entre 55 et 63° Celsius) : utilisée principalement pour la fabrication de bougies moulées.
  • Cire avec point de fusion élevé (à partir de 64°) : cire à basse teneur d’huile, utilisée principalement pour la création de bougies piliers, cierges trempés, lanternes de cire etc.

Le processus de fonte de la cire est composé de trois notions fondamentales :

  • Le Point de fusion : moment à partir du quel la cire passe du stade solide au stade liquide. Au contraire de ce que l’on pourrait croire, il n’est pas nécessaire de surveiller la température de fonte de la cire, le point de fusion doit tout simplement être connu afin de déterminer le type de cire à utiliser pour la création de nos bougies (coulées, moulées etc.)
  • La température de coulage : température à laquelle la cire doit être versée dans le récipient ou dans le moule pour bougie. Cette température doit être connue et surveillée à l’aide d’un thermomètre. Le respect de cette étape est indispensable pour garantir un bon résultat final. Si la cire est versée trop froide dans le contenant, la bougie finie pourra présenter des bulles d’air à son intérieur ou un effet marbré non souhaité, si la cire est versée trop chaude, elle pourrait abimer le moule ou le contenant et le démoulage pourrait résulter difficile. La température de coulage varie en fonction du moule ou du support utilisé. Voici donc en détail :
TYPE DE MOULE / CONTENANT TEMPÉRATURE DE COULAGE
Plastique 71°C
Verre 71°C – 93°C
Métal 82°C – 93°C
Aluminium 82°C – 93°C
Latex 71°C – 82°C
Carton 71°C

 

  • Le point d’inflammation : Température à laquelle la cire prend feu, ne jamais laisser la cire s’approcher de ce point. Vous trouverez le point d’inflammation sur toutes les fiches produits de nos cires pour bougies.

Enfin, combien de cire utiliser et pour quelle bougie ?

(ou plutôt : pour quel contenant !)

Pour déterminer la quantité de cire nécessaire à la création de votre bougie, nous vous conseillons de procéder ainsi :

Remplissez votre contenant (moule ou verre) d’eau, videz ensuite l’eau dans un contenant gradué.

Chaque millilitre équivaut à 1,40 gramme de cire.

Par exemple :

  • Pour la création d’une bougie coulée dans un verre de 160 ml vous aurez donc besoin d’environ  230 grammes de cire solide (160 x 1,4 = 224 grammes de cire).
  • Si un moule contient 330 ml d’eau, vous pouvez prévoir environ 460 grammes de cire.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le sur Facebook ou Twitter !

 

4 réflexions au sujet de « La cire pour bougies : comment la choisir et pourquoi »

    1. Mondo Bougies Auteur de l’article

      Bonjour à vous,
      Notre cire de soja de remplissage n’est pas biologique. En revanche elle est garantie sans OGM, sans pesticides et non testée sur les animaux.
      A’ bientôt :)
      Barbara

      Répondre
  1. Meigner marion

    Bonjour,
    J’utilise de la cire de soja pour mes bougies mais lorsque je les fait brûler, elle fondent très mal et forme un creux donc beaucoup de gâchis !!!! Pourtant la mèche est de bonne taille et est bien centré.
    J’utilise vos magnifique verre
    Dois utiliser une autre cire ou bien en mélanger plusieurs? Sachant que je veux une cire naturelle donc pas de paraffine .
    A bientôt j’espère merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>